Wisdom of Life

Economie du Travail et des Ressources Humaines

MASTER «  Economie du Travail et des Ressources Humaines »


Domaine: Sciences Economiques et Gestion

Mention: Economie

Spécialité: Economie du Travail et des Ressources Humaines

          

Objectifs et conditions d’admission


Objectifs du programme

 

  1. Former les étudiants aux méthodes et outils de planification des ressources humaines dans un contexte de CMU et de l’EPT

  2. Fournir aux auditeurs des compétences en analyse du marché du travail et de l’évaluation des politiques publiques (emploi, formation, santé, protection sociale, etc.)

 

Conditions d’admission

 

  1. Titulaire d’une première année de Master en économie

  2. Titulaire d’une première année de Master en gestion ou de diplômes jugés équivalents

Compétences


Compétences acquises

 

  1. Réaliser des analyses du marché du travail et de l’environnement économique de l’entreprise

  2. Capacité à élaborer les comptes nationaux de l’emploi

  3. Capacité à élaborer les comptes nationaux de la santé

  4. Capacité à la planification stratégique et opérationnelle des ressources humaines

  5. Maîtriser le code du travail et ses usages ;

  6. Capacité à élaborer les politiques sociales

  7. Capacité à évaluer les politiques sociales (emploi, santé, éducation, protection sociale, etc.)

  8. Évaluer les métiers en tension / en devenir au sein d’un territoire dans le cadre d’une politique territoriale.

Fiche métier : 


Principaux métiers visés

 

  1. Chef de projet,

  2. Responsable d’agence,

  3. Chargé d’Etudes dans des organismes de recherche publics

  4. Ingénieur d’études dans des organismes privés d’évaluation

  5. Chargé de mission développement économique

  6. Responsable de développement territorial

  7. Chargé de l’évaluation d’une politique publique

  8. Responsable antenne emploi

  9. Chargé de mission auprès des collectivités locales

  10. Économiste spécialiste du marché du travail en salle de marché

Cadre d’exercice de la profession (débouchés)


  1. Entreprises publiques et privées,

  2. Etablissements publics,

  3. Collectivités territoriales,

  4. Organismes professionnels (Chambres de commerce, des métiers, …),

  5. Cabinets d’expertise comptable,

  6. Cabinets d’expertise fiscale,

  7. Cabinets d’audit interne des entreprises, Projets,

  8. Profession libérale,

  9. Société de conseil et de gestion de patrimoine,

  10. Associations